mrg | lettrure(s)

lire / écrire / numérique(s)

Posts Tagged ‘lecture

Laudator Temporis Acti: Reading Only the Beginning of Long Books

with one comment

« Dans l’antiquité, comme aujourd’hui, seule une petite partie de ceux qui commençaient à lire de longs livres les finissaient effectivement. Malgré le sage conseil du Solon hérodotéen de regarder la fin (1.32.9) comparativement peu de lecteurs se sont empressés pour voir comment Hérodote présentait la conclusion du conflit intercontinental dont il dessinait les origines au début de son œuvre. Si le dernier chapitre contient un message d’une signification profonde pour l’interprétation de l’Enquête comme un tout, la majorité des lecteurs dans l’Égypte romaine l’ont manqué. La popularité relative des différents livres est conforme à l’impression que nous donne les citations des auteurs anciens, païens comme chrétiens; le livre 1 vient en tête et de loin. »

Source : Laudator Temporis Acti: Reading Only the Beginning of Long Books

Publicités

Written by cercamon

4 septembre 2016 at 17:48

Publié dans citation, veille

Tagged with ,

Du temps disponible minimum pour ouvrir un livre| BOOK RIOT

with one comment

« L’autre jour j’attendais le bus et je me suis retrouvée à faire ce que j’appelle « calcul de temps livresque »: à consulter les horaires et à calculer en vitesse si j’avais assez de temps pour commencer à lire? Ou si je ferais aussi bien de me contenter de glander sur Twitter?

Une expérimentation non répétée et a-scientifique a prouvé que [lire pendant votre pause déjeuner] réduit votre fatigue en fin de journée, vous rend plus productif dans l’après midi et reposera vos yeux… »

(Traduction libre, original après le saut)

Lire le reste de cette entrée »

Written by cercamon

27 avril 2015 at 12:18

Publié dans veille

Tagged with , ,

lettrure policière

leave a comment »

La palissade est un évènement majeur dans l’histoire du gouvernement de l’écrit.

Quand la Police se met à lire

« Philippe Artières, Historien, Directeur de recherches au CNRS et à l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain de l’EHESS, est l’invité de « La suite dans les idées » pour présenter son dernier essai « La police de l’écriture – L’invention de la délinquance graphique – 1852 – 1945″ qui paraîtra le 17 octobre 2013 aux Editions la Découverte. »

Written by cercamon

12 octobre 2013 at 19:20

Publié dans veille

Tagged with , , , ,

Different reading devices, different modes of reading? (Johannes Gutenberg Universität Mainz)

leave a comment »

Different reading devices, different modes of reading? (compte-rendu d’une étude parue en octobre 2011)

  • There are no disadvantages to reading from electronic reading devices compared with reading printed texts
  • « Almost all of the participants stated that they liked reading a printed book best. This was the dominant subjective response, but it does not match the data obtained from the study, »
  • In fact, tablet PCs actually provide an advantage over e-ink readers and the printed page that is not consciously perceivable: the information is processed more easily when a tablet PC is employed. Furthermore, while there were no differences between the three media employed in terms of rates of reading by the younger participants, the older participants exhibited faster reading times when using the tablet PC.
  • Almost all participants stated that reading from paper was more comfortable than from an e-ink reader despite the fact that the study actually showed that there was no difference in terms of reading performance between reading from paper and from an e-ink reader. « We have thus demonstrated that the subjective preference for the printed book is not an indicator of how fast and how well the information is processed, » concludes Professor Schlesewsky.

Le texte original (allemand) est téléchargeable depuis le serveur de la JGUM. On y trouve des précisions sur les résultats les plus « interpellants » de l’étude, à savoir les meilleures performances des tablettes versus livres papier et liseuses:

Capture d’écran 2013-01-18 à 17.07.49

« l’effort cognitif demandé par la lecture sur tablette est moindre que celui demandé pour la lecture sur liseuse ou sur papier. »

Capture d’écran 2013-01-18 à 17.11.18

« Si dans le groupe des jeunes sujets testés il n’y a pas, dans le temps de lecture d’une page, de différence entre les 3 media, la lecture des plus âgés est plus rapide sur tablette. »

Written by cercamon

18 janvier 2013 at 18:20

Publié dans extraits

Tagged with , , , ,

Le cerveau lecteur: présentation de Marianne Wolf

leave a comment »

Support de l’intervention de Marianne Wolf (Proust and the Squid) lors de la 1ère session des Entretiens du Nouveau Monde Industriel 2012 (via Silvae):

Written by cercamon

17 décembre 2012 at 15:20

Publié dans présentations, veille

Tagged with , ,

Une question intéressante…

leave a comment »

posée sur la liste SHARP-L par Frank Felsenstein, co-directeur du projet « What Middletown Read »:

May I call upon your collective wisdom to ask whether there may be examples elsewhere, actual or represented in contemporary fiction, of individuals being blown up or burned while reading by gaslight?

Written by MRG

5 juin 2012 at 17:01

Publié dans Non classé

Tagged with ,

Francis Bacon sur les modes de lecture (1597)

leave a comment »

cercamon

Certains livres sont à goûter, d’autres à avaler, et quelques uns sont à mâcher et à digérer: c’est-à-dire que certains livres sont à lire seulement partiellement; d’autres sont à lire, mais sans trop de soin; et quelques uns, peu nombreux, sont à lire complètement, avec diligence et attention.

Some books are to be tasted, others to be swallowed, and some few to be chewed and digested: that is, some books are to be read only in parts; others to be read, but not curiously; and some few to be read wholly, with diligence and attention.

Francis Bacon: Essays (Essay L on Study), 1597. Cité par David A. Bell ici.

View original post

Written by cercamon

3 juin 2012 at 10:24

Publié dans citation, report

Tagged with , ,