mrg | lettrure(s)

lire / écrire / numérique(s)

Archive for the ‘Non classé’ Category

Re-création et usure de la mémoire / Borges | cercamon

leave a comment »

Original Mythologies: interviews by Richard Burgin, from Conversations with Jorge Luis Borges (in Jorge Luis Borges: The Last Interview, p.25 / 250[1] … Je me souviens que mon père m’a …

Source : Re-création et usure de la mémoire / Borges | cercamon

Written by cercamon

3 septembre 2016 at 00:11

Publié dans Non classé

How to Keep a Zibaldone, the 13th Century’s Answer to Tumblr | Atlas Obscura

leave a comment »

After their invention by Venetian merchants, forms of these books were kept by everyone from H.P. Lovecraft to Thomas Jefferson.

Source : How to Keep a Zibaldone, the 13th Century’s Answer to Tumblr | Atlas Obscura

Written by cercamon

30 août 2016 at 15:12

Publié dans Non classé

Ars legendi. Une solitude habitée

leave a comment »

Written by cercamon

28 mars 2016 at 15:57

Publié dans Non classé

Laudator Temporis Acti: The Ideal Reader

leave a comment »

Written by cercamon

9 octobre 2015 at 12:40

Publié dans Non classé

The Lovecraft Monument : le carnet de 1925 | lundi 10 – mardi 11 août

leave a comment »

Written by cercamon

22 septembre 2015 at 11:48

Publié dans Non classé

Poésie sur le Web. Ou la victoire de l’anthologie | Des Moulins à paroles (M@P)

leave a comment »

Christian Jacomino:

Les grands poèmes « classiques » sont sans doute lus, aujourd’hui déjà, sur le Web davantage que dans les livres.

La question du support (papier ou écran) importe moins ici que celle d’un certain détachement du texte. Ou de sortie du livre.

Lire la suite : Poésie sur le Web. Ou la victoire de l’anthologie | Des Moulins à paroles (M@P)

Written by cercamon

21 septembre 2015 at 12:52

Publié dans Non classé

Web et Ponge | cercamon

leave a comment »

Source : Web et Ponge | cercamon

(Souvent, sans les avoir cherchées, je tombe sur ce qui m’apparaît comme des attestations d’une attente, de l’attente d’une mutation technologique à venir[1], au rebours de la vision technocentrée qui voudrait voir dans l’innovation technique la cause des mutations culturelles.)

Dans les Proêmes on trouve:

« Nous subissons la choses la plus insupportable qui soit (…) L’imprimé se multiplie. Et il y a des gens qui trouvent que tout cela ne grouille pas assez, qui font des vers, de la poésie, de la surréalité, qui en rajoutent. Les rêves (il paraît que les rêves méritent d’entrer en danse, qu’il vaut mieux ne pas les oublier). Les réincarnations, les paradis, les enfers, enfin quoi après la vie, la mort encore à vivre! » (La Mort à vivre, 1926)

(Lire la suite: Web et Ponge | cercamon)

Written by cercamon

20 septembre 2015 at 20:26

Publié dans Non classé