mrg | lettrure(s)

lire / écrire / numérique(s)

L’autre écrit, 2 (Christian Jacomino et la fin de la solitude)

leave a comment »

Il semble que l’idée de lecture livresque soit solidaire de la figure de l’artiste (ou de l’intellectuel) créateur. Les deux notions ont en commun la valorisation de la solitude. Et c’est bien de cela qu’il s’agit dans le billet de Pierre Mounier qui occasionne la réflexion de Christian et appelle à la fin de cette fiction de solitude du leader qu’entretient le jeu politique:

Ce qui me rappelle l’article déjà ancien de William Deresiewicz: The End of Solitude. Comme je le note en commentaire, c’est la Renaissance qui a inventé la figure de l’artiste génial et solitaire et qui a voulu dégager l’art des servilités fonctionnelles.

La Renaissance dont Christian veut voir les prémices serait-elle alors un mouvement symétrique à celui que porta la renaissance italienne, il y a un demi-millénaire (et à sa suite l’imprimerie et la réforme protestante, cf. Deresiewicz)? Symétrique, c’est à dire aussi une déconstruction.

Voir aussi:

Written by cercamon

20 mai 2012 à 19:31

Publié dans commentaire, note, reblog

Tagged with ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s